Language: English | French

Institut de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest

Newsroom

 (photo: )

Accélérer l’Industrialisation de l’Afrique: Une Panacée contre le chômage des jeunes

L’industrialisation : quel est le sens de ce mot ? Nous avons plusieurs fois entendu dire que l’industrialisation est la solution au problème du développement en Afrique. C’est la voie qui mène à la prospérité pour un continent dont le développement a été ralenti pendant des années.

Alors, qu’est-ce que l’industrialisation? Selon le dictionnaire des affaires, l’industrialisation est tout simplement « le développement économique durable basé sur la production industrielle, la répartition des tâches, la concentration des industries et de la population dans certaines zones géographiques et l’urbanisation ». [1]  C’est le processus par lequel une économie passe d’une production à petite échelle à une production à grande échelle grâce à des machines renforcées par la science et la technologie. Pourquoi est-il donc  difficile pour les pays africains de s’industrialiser après plus de cinquante ans d’Independence?  Les raisons sont diverses, mais cet article abordera l’une d’entre elles qui est la jeunesse.  

Un pays peut réaliser son industrialisation s’il possède les compétences et la main d’œuvre nécessaires. Etant la population la plus jeune du monde, l’Afrique est supposée avoir à la main d’œuvre pour influencer un type de révolution qui changera son avenir. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour la plupart, sinon tous les 54 pays africains.

Pour la plupart des jeunes, il est rare de trouver un emploi rémunéré. Et lorsqu’ils en trouvent, ils sont payes à moins de 2 dollars par jour. Bien que le taux de chômage des jeunes en Afrique s’élève à 12%, le continent a le plus grand taux de travailleurs pauvres au monde. [2] Le vrai problème est qu’il n’y a presque plus d’emplois et ceux qui sont disponibles n’améliorent pas les conditions de vie. Cette question a été débattue, politisée et abordée a plusieurs reprises pendant des années sur le continent africain. C’est ironique de voir que, les jeunes qui sont les plus affectés ne prennent pas souvent part à ces conversations.

A effet, WACSI a organisé un débat dirigé par la société civile  au cours du Forum de la Banque Africaine de Développement et de la Société Civile qui s’est récemment tenu à Abidjan du 7 au 9 mai 2018. Ce forum avait pour thème : « Accélérer l’Industrialisation de l’Afrique : Une Panacée contre le Chômage des Jeunes ». A ce forum, WACSI a réuni les acteurs de la Société Civile, les jeunes leaders (y compris les membres de la Bourse Mandela Washington/ YALI), le personnel de la BAD, les décideurs politiques et les partenaires du développement pour réfléchir sur les conséquences terribles de la croissance du chômage des jeunes sur le continent et comment l’accélération de l’industrialisation peut y remédier. Les participants ont aussi examiné les différents rôles que peuvent jouer les jeunes dans le processus surtout quand ils sont dotés des compétences requises, des connaissances, des outils et d’un environnement propice pour s’épanouir.  

A la fin du forum, les participants ont fait des recommandations clés destinées aux décideurs politiques, y compris la Banque Africaine de Développement et la Société Civile en autres.

Les recommandations faites incluent :

-Définir le concept et la portée de l’Industrialisation : définir clairement le concept et la portée de l’industrialisation dans le cadre du continent Africain et sa grande incidence sur d’autres secteurs de croissance.

-Intégrer la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématique (STIM) dans les cursus et programmes scolaires : Intégrer la formation en Science, Technologie, Ingénierie et Mathématique (STIM) dans nos institutions scolaires dès les premières années du cursus pour développer l’état d’esprit et les compétences des jeunes Africains.

-Institutionnaliser l’Education à l’Entrepreneuriat : Intégrer le concept et la pratique de l’entrepreneuriat dans le programme scolaire élémentaire, secondaire et supérieur des grandes institutions d’éducation et apprendre à orienter les jeunes Africains qui pourront être intéressés par l’entrepreneuriat. Des moyens doivent être mis en place pour soutenir et encourager les incubateurs.

-Renforcer les systèmes qui promeuvent le rôle des OSC dans le renforcement des capacités, dans l’éducation et la gouvernance : Renforcer et soutenir les OSC dans leurs interventions pour fournir des initiatives efficaces de renforcement de capacités, plaidoyer et de formation aux communautés dont elles servent.

-Promouvoir la Jeunesse Inclusive et les groupes minoritaires dans la gouvernance : Les OSC ont besoin d’appui pour mettre en œuvre des programmes qui promeuvent les besoins des jeunes et des groupes minoritaires dans les processus de gouvernance pour contribuer à des gouvernements responsables, inclusifs et réactifs.

-Renforcer les institutions de lutte contre la corruption et pour la transparence dans les pays : Apporter un appui à la fois technique et si possible opérationnel aux programmes gouvernementaux de lutte contre la corruption et les flux financiers illicites.

-Promouvoir un climat et un environnement de justice et de sécurité alimentaire : Collaborer avec les organisations de la société civile pour intensifier les activités visant à relever les défis du changement climatique, de la protection de l’environnement, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire sur le continent.

-Mettre en place un modèle de financement solide pour les nouvelles entreprises : Les Banques devraient travailler avec des institutions financières crédibles dans les pays pour accorder des prêts (sans intérêt ou à des taux d’intérêt raisonnables) aux nouveaux entrepreneurs et PME, revoir leurs activités et leurs modèles de financement et fournir une formation éducative financière ciblée pour leur aider à se développer.

-Faire de l’Agriculture et la sécurité alimentaire une priorité : Les Banques devraient travailler avec les OSC pour prioriser et attirer les jeunes particulièrement les diplômés dans le secteur agricole.

-Faire pression sur le gouvernement pour adopter des lois sur la propriété intellectuelle, sa formation et son enregistrement : Les Banques devraient travailler avec les gouvernements nationaux pour assurer l’adoption des lois sur les droits de propriété intellectuelle qui protégeront et en préserveront les produits de recherche et les innovations technologiques et scientifiques Africaines.

-Améliorer le système de la chaine de valeur agricole dans les pays : Les Banques devraient aider les OSC à influencer les gouvernements pour améliorer le système de la chaine de valeur agricole afin de permettre aux jeunes socialement exclus et aux minorités marginalisées de tirer parti des opportunités pour achever et faire prospérer l’agriculture.

-Encourager la culture d’épargne nationale : Inculquer une culture d’épargne à  toutes les hiérarchies des sociétés africaines.

-Promouvoir les coopératives agricoles : promouvoir les coopératives agricoles pour élargir les secteurs de croissance dans la chaine de valeur agricole.

WACSI s’engage à renforcer les acteurs de la société civile, les organisations et les activistes pour s’assurer que ces recommandations soient réalisées et que l’industrialisation en Afrique soit portée par sa jeunesse.



[1] http://www.businessdictionary.com/definition/industrialization.html consulté le 30 mai 2018

[2] http://acetforafrica.org/highlights/unemployment-in-africa-no-jobs-for-50-of-graduates/ consulté le 2 juin 2018

Add new Comment


Read Comments

Centre de Documentation

L’Institut a un centre de documentation ouvert aux acteurs de la société civile dans la sous-région. Ce centre, accessible aux personnes et aux organisations, sert de bibliothèque où l’on peut trouver des documents sur la société civile, des rapports de recherche et des livres. L’Institut s’est associé à Foundation Centre pour mettre en ligne des matériels didactiques et une base de données des institutions de financements et de subventions basées aux Etats-Unis d’Amérique.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter a: resourcecentre@wacsi.org.

Pays d’intervention

Plus

Inscription en ligne

Inscrivez-vous aux programmes de formation de WACSI

Si vous désirez prendre part à notre atelier de formation, veuillez remplir le formulaire d’inscription en ligne ici.